Page actualisée le:
15 février 2007
ARTHEZ-DE-BÉARN

Téléphone de la Mairie : 05 59 67 70 52 - Fax : 05 59 67 49 81

Jours et heures d'ouverture du secrétariat:
de lundi au vendredi de 9h00 à 12h15 et de 13h30 à 17h00
le samedi matin de 9h00 à 12h15 - Secrétaire : René NABARRA

Maire : Mr Philippe GARCIA

  • 1er ADJOINT : Madeleine BROLESE
  • 2ème ADJOINT : Anne-Marie LAMARQUE
  • 3ème ADJOINT : Laurent TORAL

Conseillers Municipaux :

Corinne BARILE-GOFFE,Claude BOUSCARY , Philippe DARMANA, Marie-Claude DUFAU, Bernadette ESCOUTELOUP, Patrick GARCIA,Florent GIL, Frédéric GUERRESCHI, Etienne LACOUME, LAFITTE Patrick, Jean-Pierre MARTINOU, Camille PARNAUT, Daniel RECLUS, Geneviève SALLES , Geneviève SAINT-JEAN.

Visualiser le carte de la Commune d'Arthez-de-Béarn (popup)

 

Hermanamientos - Jumelages - Partnerstädte

La commune d'Arthez-de-Béarn est jumelée avec trois villes d'Europe, l'une en Allemagne et les deux autres en Espagne. Il s'agit de :

Animation des jumelages : Créée en 1995, l'association le C.R.E.P.A. (Comité des Relations Extérieures du Pays d'Arthez) a en charge l'animation de ces jumelages. Des voyages sont proposés tous les ans en Espagne et tous Ies 2 ans en Allemagne. Depuis 2002, cela se traduit également par l'organisation tous les 2 ans à Arthez de Béarn d'une fête européenne des jumelages avec la participation des délégations de Bogen, Olite et Biescas. De septembre à mai, des ateliers de langues étrangères (espagnol, allemand et anglais) sont animés par des membres de l'association. Contact : Aurore Garcia, présidente (tel : 05 59 67 44 90).

Brochure .pdf de la Commune d'Arthez-de-Béarn

Brochure .pdf du Camping "L'orée du Bois" à Arthez-de-Béarn

Camping municipal : "L'orée du Bois"
2, Allées des sports.
05 59 67 76 56
Ouvert du 1er juin au 30 septembre

Piscine municipale :
3, Allée des sports.
05 59 67 71 61
Juillet-Août : 14h30-20h00.
Juin et Septembre : Week-end, mercredis et jours fériés

Poste :
5, Place Donis.
05 59 67 70 65
Lundi-Vendredi : 9h - 12h / 14h - 16h45.
Samedi : 9h - 12h

Perception :
4, Rue Bergoué.
05 59 67 70 01
Mardi et Jeudi : 8h - 12h / 13h - 16h

Gendarmerie :
3, Chemin Poumata.
05 59 67 45 68 ou 17
Lundi-Samedi : 8h - 12h / 14h - 18h
Dimanche et Jours fériés : 9h - 12h / 15h - 18h

Pompiers :
Passage Basile.
18 ou 112

Cabinets médicaux :

LACOSTE Olivier - MALVEZIN Hugues
29, La Carrère
05 59 67 70 94

ROUMAS André - COSTEDOAT Fabienne
45, La Carrère
05 59 67 70 11

Cabinet dentaire:
COSTEDOAT Patrick -
45, La Carrère
05 59 67 70 11

Pédicure - podologue :
GUIIHAMET-POURTAU Nathalie
48, La Carrère
05 59 67 79 74

Cabinet de Kinésithérapie :
De SAINT-QUENTIN Hervé - SCHMIDT Olivier
48, La Carrère
05 59 67 76 67

Infirmières :
PUHARRÉ Geneviève - GOYARD Dominique
30, Rue Bergoué
05 59 67 77 08

WEBER Claudine
24, Route de N'haux
05 59 67 76 48

Cabinet vétérinaire :
Route du Bourdalat
05 59 67 70 23

HISTORIQUE :

Arthez de Béarn doit à sa situation privilégiée à la fois son rôle dans l'histoire du Béarn, son expansion récente due à la proximité du centre industriel de Lacq, mais aussi son charme de petit centre rural qu'il a su conserver.

Chef-lieu d'un canton regroupant 21 communes et 10000 habitants, Arthez occupe un site aéré sur une crête de collines, face aux Pyrénées, dominant la plaine du Luy de Béarn au nord et la vallée du Gave de Pau au sud.

Avec cinq hameaux situés au pied de la colline (Arracq et Gagnés au sud, N'Haux et Puyet au nord et Caubin au sud-est), Arthez est un bourg très étendu (28 km2) qui a joué de tout temps un rôle important dans ce secteur convoité et n'a hérité de sa particule « de Béarn » que le 1er juillet 1950.

L'occupation du site d'Arthez et de sa région est fort ancienne, comme en témoigne la présence de nombreux sites de l'époque proto-historique, réaménagés en « castéras » à l'époque gallo-romaine et couronnés de mottes féodales dès le début du Moyen-âge. De par sa situation, Arthez fut inclus dans le système défensif mis en place par Gaston Fébus et chargé de défendre le Béarn au nord, face aux régions voisines du Tursan, de la Chalosse et de l'Armagnac.

Les plus anciens seigneurs du fief d'Arthez furent les Barons d'Andoins : Corisande, dernière du nom, vendit aux habitants d'Arthez tous ses biens et ses droits seigneuriaux. A la suite de son mariage, l'Honneur d'Arthez revint à la famille des Gramont mais, peu à peu, le fief s'effrita et les relations seigneuriales disparurent avec la révolution.

A cette époque, le village d'Arthez, juché sur une crête défensive, constituait une véritable citadelle. La rue centrale, la Carrère, était fermée aux deux extrémités par des ponts tendus de chaînes, la porte de Donis et la Porte des Augustins. Au centre du bourg se trouvait le château avec ses deux tours carrées, dont une seule subsiste et sert de clocher à l'église actuelle. La chapelle et le couvent des Augustins étaient situés dans la partie ouest : l'emplacement est occupé aujourd'hui par la Maison de Retraite Le Temple.

Les cagots, à l'égard desquels s'exerçait une violente discrimination, étaient relégués au quartier Bourdalat, où se trouve encore la fontaine qui leur était réservée : "La Houn deus cagots".

L'histoire d'Arthez est inséparable de celle de Caubin : cette Commanderie de l'Ordre de Malte (Xlle s.), la plus importante du Béarn, connut son essor durant tout le Moyen-âge. Elle accueillait les pèlerins en route vers St-Jacques de Compostelle. Il ne subsiste aujourd'hui que la chapelle, classée Monument Historique, et qui, depuis sa restauration, sert de pôle d'animation musicale.

La Chapelle de Caubin a la particularité de posséder, dans la nef de la cnapelle, un enfeu (niche) gothique abritant un magnifique gisant du XIV°siècle en armure de pierre, en grés dur du pays, au-dessus du tombeau du baron Guilhem Arnaud d'Andoins, mort en 1301. Cet enfeu est surmonté d'un arc, au centre duquel se détache l'écusson des barons d'Andoins, devenu celui de la commune.

En 1385, Arthez était déjà un bourg important, puisqu'on y dénombrait 255 feux (soit environ 1 275 habitants) : c'était la 5e cité du Béarn. En 1881, on comptait encore 1409 habitants, puis adele déclin s'amorça avec 881 habitants en 1954.

C'est alors que l'avènement du bassin industriel de Lacq permit un nouveau développement qui se poursuit toujours (1634 habitants actuellement). La cité s'est petit à petit transformée avec la création de nombreux équipements scolaires, sociaux, sportifs et résidentiels. Aujourd'hui, Arthez est au cœur d'une Communauté de Communes du nord du canton et entend jouer un rôle actif dans les futures structures administratives de Pays.

 

Retour vers le haut de page

 

 

 

 

Haut de page